Petit Déjeuners en Commun

La démarche des petits déjeuners en commun à été lancée par le centre d’art sénégalais Kër Thiossane au Sénégal et l’organisation Communautique au Québec, dans le cadre du projet Remix Biens Communs.

Nés dans une dynamique de recherche à propos des définitions endogènes des biens communs, les petits déjeuners en commun constituent des occasions pour réfléchir ensemble à ce que signifient les biens communs à partir d’une approche artistique.

Le but des ces rencontres célébrées aussi bien à Dakar, qu’à Montréal, est de non seulement de "comprendre", mais aussi de sentir la signification qui existe entre mon "je" et le "nous" d’une démarche collective.
Une expérience sensible qui permet de bâtir des récits capables de redonner du sens au fait de vivre ensemble. Des récits qui maintiennent la communauté en mouvement pour donner du sens à sa propre existence et à sa propre lutte.

Il s’agit à travers ces petits déjeuners en communs de :

. souligner le potentiel critique de la création artistique contemporaine à la discussion sur les biens communs.

. Imaginer un réseau des pratiques en communs, dans des contextes interculturels différents : Montréal, Dakar et Sevilla, en produisant la matière sur les biens communs invisibles.

. Penser quel laboratoire mettre en place, afin de permettre l’usage d’un outil qui nous fait réfléchir ensemble.

Il ne s’agit pas de faire des copier-coller d’un contexte à l’autre, sinon de partager les même pratiques dans des contextes différents, sans oublier les perspectives du Sud.




Petit Déjeuner en Commun "Nos Mamans, des Valeurs en partage" - samedi 9 mars - Kër Thiossane

Dans le cadre de nos petits déjeuners, nous avons invité nos voisines et voisins du quartier de Sicap Liberté 2 à partager des biscuits, du kinkéliba et du café pour discuter à propos de celles qui nous ont appris comment vivre ensemble, que ce soit au foyer, au quartier ou dans le monde tout court.

Les mères, sources des soins et des gestes intimes qui nous aident à avancer, raconteuses des histoires qui guident notre mémoire et notre imaginaire. Les femmes, chefs d’entreprise au marché, chercheuses à l’école, travailleuses au travail et au foyer. Les mères, les femmes.

Avec la modération et la facilitation de Maty Ndiaye Sy, de Coumba Toure et de la sociologue Fatou Sow, nous avons tenté de réfléchir ensemble, de croiser nos regards, afin d’identifier cette sagesse invisible et « invisibilisée » des mères pour la mettre au service des femmes et de leur leadership.






Petit Déjeuner en Commun à Kédougou "Jusqu’où tu es chez toi ?" - Kédougou - 2 mars 2013






Dans le cadre de la Nuit des étoiles, festival culturel organisé par le Centre Multimédia Communautaire de Kédougou et l’organisation française Culture Ailleurs, Kër Thiossane en collaboration avec le collectif La Companyía a celebré son premier petit déjeuner décentralisé.

Prenant comme thématique le sujet central du festival, Jusqu’où tu es chez toi ?, nous avons cherché à enquêter les problématiques de la région de Kédougou liées aux biens communs.
L’ouverture de la question Jusqu’où tu es chez toi ? a permis d’aborder en même temps des questions liées à la gestion des ressources naturelles dans une région forntalière riche en or et minérales, ainsi que des questions liées à l’appartenance et à la construction de communautés de vie.

Comme dans des éditions précedentes, le petit déjeuner à demarré avec un montage vidéo issu des interviews enregistrées ensemble avec l’artiste électroacousticienne Anne-Julie Rollet.

La discussion a été animée et facilitée par Adama Diaby, journaliste de la radio communautaire Kédougou FM.

Nous avons également compté avec la musique des rappers kédouvins Plex et Last qui on enregistré des morceaux sur le thème Jusqu’où tu es chez toi avec l’appui technique de l’équipe de Culture Ailleurs.

Parmi les présents, des autorités kédouvines, journalistes et collaborateurs de Kédougou FM, musiciens, voisines et voisins de Kédougou ainsi que musiciens Bédik et Dialonké venus à Kédougou pour participer au festival.


Traduction de cette vidéo en Français et en Espagnol cliquez ici.


Bande annonce sur Kédougou FM





Et l’article sur le journal Le Soleil

Petit déjeuner en commun - Jusqu’où tu es chez toi - Kédougou





"Responsabilité de la création artistique dans la construction de l’en-commun" - Débat en Commun 13 Mai - Kër Thiossane - Afropixel 3#


Débat en commun le 13 mai à Ker Thiossane dans le cadre du festival "AFROPIXEL # 3 Création, Cultures et Savoirs en Commun" Intervenants : Achille Mbembe, Simon Njami, Kan-Si, Ken-Bugul, Thiat du collectif Y’en a marre, Felwine Sarr
Facilitateur : Ibrahima Wane
Les biens communs n’existent qu’inscrits dans une communauté consciente de sa situation et qui a la volonté d’agir par elle- même. C’est dans ce sens que les artistes peuvent être les premiers interpellés, avec la charge de répondre à la nécessité d’activer ou de bâtir des récits capables de redonner du sens au fait de vivre ensemble.

Un débat en commun, lors du festival Afropixel, afin de réfléchir avec des intellectuels et des artistes du continent sur le rôle de la création artistique dans la construction des communautés et sur la manière dont cette capacité peut être partagée auprès du plus grand monde.

Voici quelques extraits du débat du 13 mai 2012 :

Introduction au débat : Marion Louisgrand, Susana Moliner, Marta Vallejo et Ibrahima Wane

En-coumm : Achille Mbembe, historien

Pratique : Felwine Sarr, écrivain, musicien, économiste

Honnêteté : Ken Bugul, écrivain

Sens : Kan-Si, artiste plasticien

Crédibilité : Thiat, rappeur et membre du collectif Y’en a marre

Circuit : Simon Njami, commissaire indépendant


_

Boîte à outils de la Troisième session 28 avril 2012 : Les savoirs

Un troisième petit déjeuner de réflexion sur la question des savoirs en tant que biens Commun s’est tenu à Kër Thiossane, le 28 avril 2012.

Dans des sociétés multilingues comme la société sénégalaise, le processus de création, de transmission et de circulation des savoirs est traversée par la question linguistique. Nous avons eu l’opportunité de discuter avec des écrivains sur les savoirs qui appartiennent à tous et qui constituent le moteur de nos sociétés.

Afin de vous ouvrir l’appétit voici la boîte à outils de cette troisième session avec une entretien à Felwine Sarr sur RFI où il parle de la langue dans la création littéraire et l’interview à Boubacar Boris Diop par rapport au sujet.


Vous trouverez en bas le film réalisé pour la session. Une conversation avec l’écrivain sénégalaise Ken Bugul sur le lien entre la langue, le savoir et le bien commun. Profitez-en !





Boîte à outils de la Deuxième session 1 mars : Espaces de vie

Pour ce deuxième petit déjeuner, nous avons invité à réfléchir sur la notion et la pratique de l’espace de vie comme un bien commun : la maison, l’habitat, le quartier, l’environnement, les terres, la mer... Un espace de vie qui est aussi bien à préserver et à inventer.








La boîte à outils de notre petit déjeuner du 1er mars été composé par :

Projection video « Les espaces de vie à Ouakam » avec Elise Fitte-Duval


Projection video « La baie n’est pas une poubelle » avec Mamadou Diol



Texte « Espèces d’espaces » (1974) Georges Pérec et le texte « Espace commun ou espace public ? » Etienne Tassin

____


Boîte à outils de la 1er session : 2 février 2012 à Kër Thiossane

Jeudi le 2 février, tôt le matin, quelques quinze têtes ensommeillées se sont mises à penser sur les biens communs.

S’agit-il de ce qui n’appartient à personne ou plutôt ce qui appartient à tout le monde ? S’agit-il de biens à protéger ou de biens à créer ?

Vers la fin de la séance, le sommeil s’est évaporé à force de boire du kinkeliba mais les interrogations persistent. Ensemble nous avons décidé de nourrir un nouveau regard artistique avec ces doutes, et de remplir nos ventres avec des gâteaux.
Bienvenus aux petits déjeuners en commun !





Micro-trottoir sur les Bien Communs
Dakar janvier 2012







- Manifeste pour la récupération des biens communs


- Domaine public : le commun (extrait du livre "Condition de l’homme moderne" de Hannah Arendt)


- Biens Communs - La Prospérité par le Partage (extrait du rapport de Silke Helfrich, Rainer Kuhlen, Wolfgang Sachs, Christian Siefkes)


- Propriété intellectuelle et brevetage du vivant (extrait du livre "Reconsidérer la richesse" de Patrick VIVERET)


- Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations de RAOUL VANEIGEM