Audio du débat autour du partage des savoirs et de la culture dans une capitale comme Dakar
Le 6 juin à Kër Thiossane dans le cadre du Festival Afropixel #4


Penser les enjeux d’une économie peer to peer dans une ville comme Dakar, c’est d’abord réfléchir à un modèle économique alternatif fondé sur le réseau, la coopération, l’échange, la création commune de valeur et l’allocation de ressources transitant par des interactions relationnelles plus que par les mécanismes des prix. Tout ceci dans un monde d’économies de plus en plus fondées sur le savoir, celui-ci étant désormais considéré comme le facteur de croissance économique le plus important.

Penser ces modèles alternatifs de partage de savoirs et de culture dans des villes africaines, c’est envisager ces possibilités dans des espaces culturels qui ont longtemps fondé leurs échanges sur des logiques de dons et contre-dons, sur une économie relationnelle dont les interactions sociales assuraient la circulation des biens et la création de richesses partagées hors des mécanismes du marché. C’est également penser ces modèles alternatifs dans des espaces qui aujourd’hui sont travaillés par les tendances lourdes de l’économie de marché, et où il est urgent de recréer les conditions de production de nouveaux biens.

Introduction en direct de l’Equateur par Michel Bauwens, en collaboration de Susana Moliner. Modérateur : Felwine Sarr, avec la participation de Jean-Charles Tall (architecte) et d’Abdourahmane Seck (historien et anthropologue), Mansour Cissé (Artiste) Fadel Barro (Coordinateur de Y’en a Marre) et Marion Louisgrand (Coordinatrice de Ker Thiossane).

Vous pouvez également réécouter l’interview de Felwine Sarr et un intretien en direct de l’Equateur avec Michel Bauwens, présentation du projet FOLK, réalisés par Susana Moliner avant le débat afin d’introduire le sujet.